Par Anonyme - Publié le 20 décembre 2023 à 01h42 - Mis à jour le 20 décembre 2023 à 01h52

Le vignoble de Bordeaux est un vignoble français circonscrit aux limites culturales de la vigne dans le département de la Gironde.
Il représente une palette de multiples nuances gustatives dues aux cépages cultivés, aux terroirs, aux pratiques de culture et de vinification, à l'ensoleillement, ainsi qu'à la nature variée des terres. Le vignoble de Bordeaux produit 80 % de vins rouges et 20 % de vins blancs secs ou liquoreux, des rosés et des vins mousseux.

Sommaire

Comment les choisir?

Il existe de nombreux cépages et vignobles, produisant tous un vin différent et bien caractéristique de chaque région.

Comment les conserver?

Les vins se conserveront au sein d'une cave, avec une température adaptée.

Trucs et astuces

Si vous avez des vins qui le permettent, n'hésitez pas à les faire vieillir dans votre cave. Ils pourront ainsi faire ressortir des saveurs et parfums insoupçonnables.

Suggestions

Les bordeaux sont des vins qui pourront accompagner vos plats de viandes, et notamment les préparations de gibier.

Histoire

La vigne est présente dans la région de Bordeaux depuis l'Antiquité : les notables de Burdigala (Bordeaux du temps de l'Empire romain) auraient décidé de créer leur propre vignoble en raison du prix élevé des vins en provenance de Narbonnaise et d'Italie, importés par les négociants romains, mais aussi pour exporter eux-mêmes par voie de mer. La création d'un vignoble au Ier siècle fut favorisée par la relative facilité de commercer avec la Bretagne (l'actuel archipel britannique) et les régions du nord de l'Europe.
Au XIIIe siècle, la prise de La Rochelle, port exportateur des vins bordelais, par le roi de France transforme Bordeaux en port exportateur privilégié des vins à destination du marché anglais. Le roi d'Angleterre accorde alors d'importants privilèges fiscaux aux négociants bordelais. Ces derniers se mettent alors à planter de la vigne à tour de bras. Le vignoble s'étend vers le Libournais. À l'époque, le vin, obtenu par un mélange de jus de raisins noirs et de raisins blancs, était clair, d'où son nom de « claret », par opposition au vin noir (Black Wine) du haut-pays.
Il faut attendre le Second Empire pour que les grands vins rouges de Saint-Émilion, Fronsac et Pomerol s'installent à leur tour au premier rang de la production viticole bordelaise.

Aucun commentaire

  • SOYEZ LE PREMIER À COMMENTER CET ARTICLE !
Avatar par defaut Invité