Par Anonyme - Publié le 20 décembre 2023 à 01h41 - Mis à jour le 20 décembre 2023 à 01h52

Volailles de petite taille très recherchées par les gastronomes, les pigeons sont le plus souvent produits en élevages semi-industriels, car vivant en semi-liberté.

Votre volailler vous propose en général :

- Le pigeonneau : nourri exclusivement de grains entiers par ses parents, sa chair est particulièrement tendre.

- Le pigeon : à l'âge adulte, la chair est plus ferme et moins savoureuse.

Sommaire

Comment les choisir?

- Les pigeons de volière sont préférables à ceux de colombier; il faut les prendre quand ils commencent à descendre du nid et qu'ils ne mangent pas encore tout seuls. Pour les tuer, on les étouffe en les pressant sous les ailes.
- En général, un pigeonneau (400 à 450 g effilé)correspond à deux portions.

Comment les conserver?

Le pigeon se conserve deux jours au réfrigérateur, enveloppé dans un linge.
Pour le congeler cru, remplissez la cavité centrale de papier d'aluminium et placez
le pigeonneau dans un sac de congélation.

Comment les preparer?

Pour plumer le pigeon mettez-le au réfrigérateur pendant une nuit. Commencez par plumer le croupion, le ventre, puis remontez vers la tête. Pensez à la pince à épiler pour enlever les tubes des plumes.

Comment les cuire?

La chair très tendre du pigeon ne nécessite que très peu de cuisson.

Suggestions

Le pigeonneau peut être accommodé comme toutes les volailles, soit rôti, soit braisé.

Nutrition

Le pigeon offre une viande relativement maigre et peu calorifique, tant qu'on abuse pas des matières grasses lors de la cuisson. Elle présente par ailleurs une forte teneur en protides, très supérieure à celle des viandes de boucherie.
Sa chair contient cependant une substance que les personnes souffrant de goutte, ou atteintes d'obésité doivent éviter.

Aucun commentaire

  • SOYEZ LE PREMIER À COMMENTER CET ARTICLE !
Avatar par defaut Invité